From 1 - 3 / 3
  • Au niveau national, le rapport de dépendance démographique des personnes âgées est de 22.4. Au Luxembourg cela signifie que 22.4 personnes âgées de 65 ans et plus, généralement inactives, sont prises en charge par 100 personnes en âge de travailler, qui paient des cotisations sociales en cas d'occupation d'un emploi rémunéré. En théorie, il y a donc environ quatre personnes en âge de travailler qui prennent en charge une personne de 65 ans et plus, qui est généralement retraitée. Le rapport de dépendance des personnes âgées varie très fortement au sein du Luxembourg, entre 10.7 à Fischbach et 38.8 à Mondorf-les-Bains. Ainsi, à Fischbach, la dépendance est très faible, avec environ 1 personne âgée prise en charge par 10 personnes en âge de travailler. La situation est une toute autre à Mondorf-les-Bains, où 10 personnes en âge de travailler doivent prendre en charge environ 4 personnes âgées inactives. De manière générale, on peut dire que le rapport de dépendance des personnes âgées est globalement plus élevé dans la moitié sud du pays qu'au nord.

  • Au niveau national, le rapport de dépendance démographique total, c'est-à-dire la dépendance des personnes jeunes de moins de 20 ans et des personnes âgées de 65 ans et plus par rapport à la population en âge de travailler, est de 56.1. Au Luxembourg cela signifie qu'environ 56 personnes jeunes ou âgées généralement inactives sont prises en charge par 100 personnes ayant l'âge de travailler. Il y a donc moins de deux personnes en âge de travailler pour une personne (généralement) inactive. On constate que le rapport de dépendance démographique total se caractérise par des tendances régionales, en variant d'une région à l'autre, mais parfois également d'une commune à l'autre. Effectivement, le rapport varie entre 25.1 dans la Ville de Luxembourg et 37.2 à Niederanven. Plusieurs communes de la périphérie nord, est et ouest de la Ville de Luxembourg, mais également Mondorf-les-Bains, Remich, Echternach et certaines communes du nord présentent des rapports de dépendance supérieur à 64.5 (couleur brune), et donc largement au-dessus de la moyenne nationale. En revanche, les rapports les plus faibles sont visibles dans la Ville de Luxembourg, dans plusieurs communes du sud-est du pays, à Weiswampach, mais également dans la zone centrale du pays, où une grande concentration de rapports faibles se dégage. Ces communes connaissent donc une faible dépendance de la population inactive vis-à-vis de la population généralement active sur le marché de travail.

  • Au niveau national, le rapport de dépendance démographique des jeunes personnes, c'est-à-dire des personnes de moins de 20 ans, est de 33.8. Au Luxembourg cela signifie que 33.8 jeunes généralement inactives sont prises en charge par 100 personnes en âge de travailler, soit un rapport approximatif de 1 à 3 entre personnes jeunes inactives et personnes en âge de travailler. De manière très générale, la moitié nord du pays connaît une plus grande concentration de rapports de dépendance élevés qu'au sud. En effet, le rapport de dépendance des jeunes personnes dépend largement de la part de jeunes dans la population totale de chaque commune. Mais, il est également influencé par la taille de la population ayant l'âge de travailler. Le rapport de dépendance des jeunes varie, bien que de manière moins prononcée que le rapport de dépendance des âgées, d'une commune à l'autre. En effet, il fluctue entre 25.1 à Luxembourg-Ville et 46.9 à Putscheid.